Vous cherchez des sous-vêtements pour femmes et pour hommes qui soient éco-responsables ? Le choix ne manque pas et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Les nouvelles marques de sous-vêtements éco-responsables abondent, mais sont-elles vraiment respectueuses de la planète ? En 3 étapes faciles, nous allons voir comment reconnaître un produit vraiment éthique et écologique.

Dans quelle matière textile le sous-vêtement éco-responsable est-il fabriqué ?

Tout d’abord, il faut savoir que les matières naturelles sont un bon choix pour les sous-vêtements éco-responsables pour femmes. Parce que les textiles fabriqués à partir de plantes sont respirants et très confortables, ce sont également les matières à privilégier pour les sous-vêtements éco-responsables pour hommes. Cependant, il existe aussi des matières synthétiques écologiques.

Faisons le tour des textiles et de leurs méthodes de production.

Les tissus en matière naturelle respectueuse de l’environnement

Mieux vaut privilégier les tissus issus de cultures responsables ou biologiques pour préserver la planète et la santé de ses habitants.

Pour la confection de sous-vêtements éco-responsables, les matières naturelles les plus utilisées sont : 

  • le coton biologique ;
  • le chanvre ;
  • le lin.

Les atouts du lin et du chanvre : Ce sont des plantes naturellement très résistantes. Leur culture nécessite très peu d’engrais ou de pesticides, voire pas du tout. 

Le bambou : un tissu en matière naturelle à éviter

Même s’il est fabriqué à partir de plantes, une fois transformé, le tissu en bambou n’est pas aussi écologique qu’on pourrait le penser. Les problèmes surviennent pendant le processus de transformation qui utilise beaucoup de produits chimiques néfastes pour l’environnement.

Et au final, on obtient la fameuse viscose de bambou, dépourvue de toutes ses propriétés antimicrobiennes et franchement pas écologique.

Le tencel : la fibre synthétique la plus écologique

Le tencel se fait aussi appeler lyocell et est fabriqué à partir de la cellulose (pulpe de bois). 

Pour obtenir des fibres textiles, sa transformation nécessite un traitement chimique. Ce processus utilise uniquement des solvants non toxiques. Par la suite, ces solvants sont recyclés et réutilisés à plus de 99 %. 

Vous savez maintenant pourquoi les tissus en tencel sont considérés comme vraiment respectueux de l’environnement.

Quel est le lieu de fabrication choisi par la marque éthique ?

Pour qu’une marque de sous-vêtements soit éco-responsable, elle doit garantir des conditions de travail décentes. Les conventions de travail doivent être socialement acceptables pour les employés et être respectées tout au long de la chaîne de production. 

Le coton, par exemple, ne pousse pas en Europe. Cela signifie qu’une marque qui fabrique ses sous-vêtements éco-responsables à Paris doit se fournir dans un pays producteur. Il est alors de sa responsabilité de vérifier que ses fournisseurs respectent une éthique de production. 

Les ateliers textiles en Europe

Lorsqu’un vêtement est fabriqué dans un pays de l’Union européenne, vous pouvez être sûr que les salaires et les conditions de travail sont acceptables. Tout simplement parce que les ateliers de confection sont encadrés par la législation européenne des droits du travail. 

Et au niveau de l’empreinte écologique, c’est d’autant plus avantageux d’acheter des sous-vêtements éco-responsables fabriqués en France ou dans un pays voisin. La consommation locale limite les émissions de dioxyde de carbone générées par le transport de nos vêtements. 

Quand c’est possible, il est toujours plus écologique de privilégier une marque de sous-vêtements éco-responsables établie en France. Ou encore, chez nos voisins les plus proches, en Espagne, en Italie et au Portugal.

Les ateliers textiles ailleurs dans le monde

L’industrie mondiale du textile est principalement établie en Asie. La Chine, l’Inde et le Pakistan font partie des plus gros producteurs de coton. 

Et quand les ateliers de fabrication se trouvent dans les pays producteurs de textiles, c’est un plus pour l’environnement. En effet, l’impact des transports dans la chaîne de production est réduit.

Cela signifie qu’il est possible de trouver votre sous-vêtement éco-responsable pas cher en provenance d’un pays lointain. 

La meilleure astuce pour s’assurer du respect des conditions de travail par les fabricants, c’est de vérifier que la marque possède un label officiel.

La marque de sous-vêtements éco-responsables possède-t-elle un label ?

Source : Fairtrade International

Il existe de nombreux labels, mais attention, certains n’apportent aucune garantie. Par exemple, n’importe quel fabricant pourrait ajouter le faux label « produit vert » qui n’est pas reconnu.  

Au niveau international, les labels les plus importants sont Fair Trade et Fairwear foundation.

En Europe, il existe plusieurs labels qui garantissent une production durable et qui sont reconnus par l’ADEME (Agence de transition écologique).

L’astuce la plus efficace reste de prendre le temps de vérifier si la marque de sous-vêtements éco-responsables est 100 % transparente. 

Si c’est le cas, vous devriez trouver les réponses à vos questions sur les modes et les lieux de fabrication. Dans le cas contraire, il est fort possible que la démarche ne soit pas aussi éthique qu’on voudrait nous le faire croire. 

Heureusement, vous connaissez à présent toutes les astuces pour vous y retrouver !

Voici en résumé les 3 étapes infaillibles pour démêler le vrai du faux :

  1. Vérifier la liste des matières utilisées.
  2. Trouver les pays fournisseurs des textiles utilisés.
  3. Chercher la présence d’un label de commerce équitable ou environnemental.

En quelques clics vous trouverez toute l’information sur internet et la planète vous dira merci !